Estimation immobilière d'un bien en viager à Biarritz : comment calculer le prix de vente d'un bien en viager ?

Partager sur :

En moyenne, le prix d’un bien vendu en viager subit une décote d’environ 30 %. Ce pourcentage n’est cependant pas une vérité générale, car la dépréciation doit être calculée au cas par cas. Comment calculer le prix de vente d’un bien en viager ? 

Une estimation immobilière s’impose

Pour connaître le prix de vente à indiquer, il faut commencer par une estimation immobilière du bien en viager à Biarritz. Le but : déterminer sa valeur vénale pour pouvoir ensuite y appliquer la décote adéquate. Pour ce faire, la procédure d’évaluation reste la même qu’une estimation immobilière classique et repose sur les mêmes paramètres : année de construction, surface, emplacement, performance énergétique…

Le calcul du DUH viager

Le DUH, pour Droit d’Usage et d’Habitation, se réfère au droit du propriétaire-vendeur de continuer à vivre au sein du bien qu’il vend en viager. Il faut cependant souligner qu’en signant un contrat de viager, il vend le logement à une autre personne, ce qui fait qu’il n’est plus vraiment chez lui. On le considère un peu comme un locataire qui ne paie cependant pas de loyer. On va alors calculer le montant des loyers qu’il devrait payer jusqu’à la fin de sa vie s’il devait en payer. Pour ce faire, on se renseigne d’abord sur son espérance de vie, puis on doit actualiser le montant des futurs loyers à la date de la vente. Un taux d’actualisation est utilisé et on obtient par la suite la Valeur Actuelle Nette (VAN). C’est cette dernière qui donne ce qu’on appelle DUH ou « décote d’occupation ». 

Le calcul du prix de vente

Une fois les deux étapes précédentes accomplies, il ne reste plus qu’à calculer le prix de vente par le biais de la formule : Prix de vente en viager = valeur vénale – décote d’occupation. 

À partir de là, il devient plus facile de calculer le montant du bouquet et des rentes viagères à verser.